La règle du plus bas soumissionnaire critiquée

SÉANCE PLÉNIÈRE

La règle du plus bas soumissionnaire critiquée

Revue des outils disponibles et des nouvelles tendances

  • Les fondements de la recommandation #2 du rapport de la Commission Charbonneau;
  • L’importance d’établir des critères de qualité pertinents dans le cadre d’appels d’offres; et
  • L’utilisation par les donneurs d’ouvrage de l’évaluation de rendement insatisfaisant.

En matière de services professionnels, le mode d’octroi des contrats détermine dès le départ l’importance accordée à la qualité par le donneur d’ouvrage. Et en matière de services professionnels, la qualité est primordiale pour assurer la fiabilité, la sécurité et la durabilité des ouvrages. La conception réalisée par les professionnels est également la clé pour optimiser les projets et pour réduire les coûts de construction, d’exploitation et d’entretien, ainsi que les impacts sur l’environnement. Les expérimentations et les propositions de modifications législatives sur la table présentement ciblent les services professionnels et sont orientés vers le plus bas prix, ce qui est d’autant plus inquiétant pour tout le secteur des infrastructures